À propos de Louise Cormier

Louise Cormier, Cormier CréationOriginaire de la Montérégie au Québec, Louise aime griffonner et dessiner depuis toujours.

À Gatineau (Québec) depuis 1997, elle renoue avec l’art : être à travers la peinture et l’art lui est désormais vital.

Sa formation et ses inspirations

Au fil des années, Louise travaille avec différents artistes qui l’inspirent et l’aide à se définir. Elle apprivoise d’abord la ligne, la couleur et la lumière, dans les établissements suivants :

  • Université de Montréal
  • École d’Art d’Ottawa
  • École Uterum de Montréal
  • École d’été de Mont-Laurier

 

En 2004, Louise rencontre Dominique Sarrazin dans une formation nommée Le Tableau, L’Espace et la Couleur. À la suite de ce moment charnière, elle troque l’huile pour l’acrylique, intègre des techniques mixtes et privilégie l’abstrait comme moyen d’expression. C’est là que se dessinent les bases de sa recherche artistique. À l’atelier de Véronique Tifo, en 2011 elle peint davantage en poursuivant sa recherche de l’abstrait.

Puis récemment, Louise découvre et expérimente l’encaustique avec Susan Ukkola. Elle devient plus engagée que jamais à embrasser la beauté de l’imperfection et à accepter l’inachevé.

Ses projets artistiques marquants

1984-1987

Un des premiers projets artistiques marquants dans la vie de Louise a lieu au Bangladesh, alors qu’elle est appelée à développer du matériel didactique visant à sensibiliser plus de 30 000 femmes à la santé et aux soins de base. En collaboration avec des artistes et artisans locaux, elle utilise l’art visuel dans le but d’améliorer la condition de vie de femmes et enfants illettrés. Les images nées de ce projet servent de langage et laissent leur marque de longues années durant. Louise réalise alors la puissance de l’art comme moyen de communication pour l’avancement de la condition humaine.

 

2011-2012

Présente à divers événements depuis 2008, Louise s’investit corps et âme dans ses premières expositions solos : Sculpture en deux temps (Centre d’arts Montebello) et Dire autrement (Maison Trestler, Vaudreuil – Dorion). Ces deux expériences soufflent dans ses ailes, solidifient ses convictions et son implication en tant qu’artiste.

 

2015

La résidence avec les artistes du Pontiac et le symposium Traces permettent à Louise de vivre une expérience exceptionnelle et nouvelle de l’art dans la nature.

 

Ses acquis professionnels au service de l’art

Louise met à contribution toute l’expérience de gestion acquise au cours de sa carrière en santé publique au service de la diffusion des arts visuels.

Elle s’implique comme membre du CA du Conseil des Arts d’Aylmer et comme responsable des ateliers spéciaux, de 2009 à 2011 et développe son réseau dans le monde culturel.

Soucieuse de contribuer au rayonnement des artistes en arts visuels, Louise assure une présence dans différents organismes et événements régionaux à :

  • La Galerie Art Aylmer
  • La Coopérative des Arts visuels et métiers d’art de L’Outaouais
  • La Fab — Centre des arts, de la culture et du patrimoine de Chelsea et
  • Membre d’associations d’artistes diverses, dont le Front des artistes canadiens (Canadian Artists’ Representaion).

 

Pour en savoir davantage sur l’artiste, consultez sa Démarche artistique.

Pour acheter une œuvre ou soumettre un projet (ex. : œuvre personnalisée), n’hésitez pas à communiquer avec Louise.